Recherche

Espace Lettres

"Ce vice impuni, la lecture" Valéry Larbaud

Catégorie

BD

HDA: adaptation BD du sonnet de Ronsard « Quand vous serez bien vieille »

Présentation du document/ approche générale Titre: "PIerre de Ronsard, les poèmes en BD", Edit° Petit à Petit , 2006 ouvrage collectif: 13 dessinateurs aux styles et aux techniques différentes adaptent des textes variés puisés dans l’oeuvre de Ronsard cette série... Lire la suite →

Publicités

« Emmett Till », Arnaud Floc’h et Christophe Bouchard, Sarbacane, 2015

Sab's pleasures

Un bel album à mettre entre toutes les mains!

couv-Emmett-Till

Inspiré d’un terrible fait historique, cet album s’ouvre sur l’été 1955 et nous propose une incursion dans le Deep South, ce Mississipi qui n’a pas encore rompu totalement avec ses réflexes ségrégationnistes. Les noirs doivent encore éviter de parler aux blancs, ils ne doivent pas non plus se tromper de wagon et pénétrer dans une épicerie pour acheter des bonbons relève parfois du défi ou du suicide. Roy et Milam, deux frères, incarnent ainsi des personnages types, triviaux, vulgaires et surtout racistes. La décision Brown qui accorde désormais des droits aux noirs, même dans le Sud, leur est étrangère, tout comme les mises en garde du shérif. Si Milam est célibataire et peu autonome, Roy est marié à la belle Carolyn Bryant, ce qui aura son importance…
Adolescent noir à peine âgé de 14 ans malgré sa corpulence, Emmett Till, venu…

View original post 283 mots de plus

« Rimbaud l’indésirable » de Xavier Coste, Casterman, 2013

Sab's pleasures

« Rimbaud l’indésirable », Xavier Coste, Casterman 2013L.10EBBN001932.N001_RIMBAUDin_C_FR« Ce jeune poète n’a brillé qu’un moment. Il était dans sa destinée de disparaitre à vingt ans. » Anatole France Cette BD, entièrement consacrée à l’existence de Rimbaud se lit comme un biopic. L’album s’organise en deux temps à l’aune de la vie du poète, puisque le jeune rêveur génial qui croyait en la poésie et en en son talent cède la place à l’aventurier. Après Charleville, Paris, Bruxelles et Londres, viennent Bardey, Labatut, Ménélik, Alexandrie, Chypre, Aden, Harar…terre de désolation. Rimbaud n’est plus que ce « frangui » qui espère encore conquérir le monde et faire fortune.

Le récit s’ouvre en mode assez gore sur la nécessaire amputation du poète, un sombre jour de mai 1891, à l’hôpital de Conception de Marseille. Sous l’effet des gaz anesthésiants, le malade plonge dans ses souvenirs et la seconde planche entame une analepse. Nous découvrons le jeune Arthur en…

View original post 355 mots de plus

BD: « Le scarabée d’or », Seiter/ Thouard, Casterman

Sab's pleasures

J’entame cette nouvelle rubrique avec la lecture d’une adaptation de la nouvelle d’Edgar Allan Poe : »Le scarabée d’or ». Le scénario est signé de Roger Seiter, le dessin de Jean-louis Thouard.histoires-extraordinaires-t-1-le-scarabee-d-or
Il s’agit du premier tome d’une série consacrée aux « Histoires extraordinaires » du célèbre novelliste américain, publiée chez Casterman. La nouvelle parut initialement dans le Dollar Newspaper de Philadelphie en juin 1843.
L’histoire se déroule en Caroline du Sud, entre Charleston et l’île de Sullivan sur laquelle William Legrand, notre héros, vit en ermite avec pour seule compagnie Jupiter, un esclave affranchi, et son chien. Si William occupe le devant de la nouvelle, la BD s’ouvre sur la pleine réussite de son ami Edgar au « Blue Peter », un tripot et un lupanar qui lui tient manifestement lieu de seconde maison.
Le dessin est d’emblée très séduisant. Il s’appuie sur une exploitation intéressante de l’échelle des plans et sur une grande précision…

View original post 238 mots de plus

« L’homme de l’année, 1917 » Duval, Pécau et Mr Fab

Sab's pleasures

« L’homme de l’année- 1917, Le soldat inconnu » de Duval, Pécau et Mr Fab, Delcourt, 2013 album-soldat-inconnu-big

J’ai découvert cet album dans le cadre du challenge « Une année en 14 » lancé par Stéphie du blog Mille et une frasques.
Le concept de cette série est simple : Duval, Pécau et Mr Fab remontent le temps en s’intéressant aux anonymes qui ont marqué notre histoire collective.
Le scénario est signé de Duval et Pécau tandis que les dessins et la couleur sont l’œuvre de Mr Fab

En novembre 1920, le soldat Auguste Thin, désigné pour choisir le cercueil du soldat inconnu qui sera transféré à Paris, se rend à Verdun en compagnie de Maginot. Mais sur quel critère va-t-il pouvoir fonder son choix ? Le hasard ? Ce soldat sera-t-il bien inconnu et anonyme ? On a théoriquement pris soin de choisir des dépouilles françaises de souche, histoire…

View original post 544 mots de plus

« Zappe la guerre »PEF, Editions Rue du monde, 1998, un super album

Sab's pleasures

Toujours dans le cadre du challenge « Une année en 14 » lancé par Stéphie du blog Mille et une frasques, un billet sur un album coup de coeur: DSC00369

« Zappe la guerre » de PEF, publié aux Editions Rue du monde, dans la collection Histoire d’Histoire dirigée par Alain Serres

Cet album est consacré aux années 1914-1918 et à la première des guerres mondiales.

 

La particularité de cette collection réside dans l’association d’un conte d’aujourd’hui à des documents d’époque dans le but d’interroger l’histoire du monde.

Dans le village de Rezé « le monument aux morts était sans vie ». Plus de 80 ans après finalement personne n’y prêtait plus attention en dehors des quelques journées commémoratives. Mais un soir de brouillard, des soldats s’échappent de cette masse de pierre « pour un effrayant carnaval militaire ». Certains sont mutilés, d’autres ensanglantés et l’on dénombre même une gueule cassée. « Il y avait là deux cent…

View original post 166 mots de plus

« Bouche d’ombre » de Maud Begon et Carole Martinez, Casterman, 2014

Sab's pleasures

Un coup de coeur!
L.10EBBN001937.N001_BoucheOM1_C_FR
Inconditionnelle de l’écriture et de l’univers romanesque de Carole Martinez, je ne pouvais que me laisser tenter par cette BD en me rendant au ciné hier soir. Vive Paris et ses librairies ouvertes en nocturne!
L’album s’ouvre sur les paroles d’une de mes chansons préférées du groupe mythique Téléphone: « Je rêvais d’un autre monde…Je rêvais la réalité. Ma réalité…Et la lune est si blonde , ce soir, dansent les ombres du monde… ». Une métalepse intéressante (c’est d’ailleurs une figure récurrente au fil des pages) nous projette ainsi immédiatement dans la nuit de Lou, une adolescente de 16 ans, élève en classe de première. Une nuit qui tient davantage du cauchemar imprégné de ses lectures de jeunesse et de quelque conte macabre que du doux rêve. Deux jeunes soeurs appartenant à un milieu rural ancestral sont soumises aux aléas difficiles de l’existence et sauvées, au moins temporairement…

View original post 549 mots de plus

« Mandela, l’Africain multicolore » d’Alain Serres et Zau

Sab's pleasures

« Mandela, l’Africain multicolore » d’Alain Serres et Zau, Editions Rue du Monde mandela

La maison d’éditions Rue du Monde recèle bien des pépites dans ses différentes collections, et notamment cet album consacré à Nelson Mandela, dans la série Grands portraits. La première parution date de 2010, mais c’est l’édition hommage publiée en 2014, que j’ai eu le plaisir de découvrir (avec en prime un portrait poster du grand homme). Sur fond de dessins aux couleurs chaudes , nous découvrons d’abord l’enfance de celui que ses parents surnommaient Rohlilahla. Tout commence donc avec sa première respiration un jour d’été de 1918 dans le village de Mvezo. C’est le temps des plaisirs offerts par la nature et de la liberté de l’enfance. « Tout semble simple » encore… Rohlilahla est le premier du village à se rendre à l’école. Bon élève, il voit pourtant sa vie basculer. S’il perçoit bien que les études constituent une voie…

View original post 280 mots de plus

« Prévert, inventeur », Christian Cailleaux et Hervé Bourhis, éditions Aire Libre, 2014

Sab's pleasures

prevertinventeur
S’appuyant sur une documentation rigoureuse, les deux auteurs cherchent à redonner vie à Jacques Prévert. Dans ce premier opus ils s’intéressent à la période 1921-1930, qui n’est peut-être pas la plus palpitante.
L’album s’ouvre sur l’année 1921. Prévert est alors biffin à Constantinople aux côtés de Marcel Duhamel. Amateur de Raki, le jeune homme originaire de Neuilly aime aussi se montrer impertinent. Lorsqu’il est en forme il cite Loti; la nuit, avec les autres, il profite de Constantinople l’interlope, ce qui lui vaut quelques ennuis. Puis vient le retour à Paris, le temps de l’humour potache au travail, une tendance peu compatible avec la rigueur attendue. Prévert est en effet un poète dans l’âme qui joue constamment avec le langage, qui rebondit d’un mot à l’autre, parfois sans à-propos. Fâché avec le travail, il se laisse vivre aux crochets de Duhamel, qui entretient aussi le peintre Yves Tanguy. Ensemble, ils…

View original post 192 mots de plus

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑