Sab's pleasures

« Un secret », Philippe Grimbert, Grasset 2004 unsecret Dans ce récit à la première personne, qui mêle l’autobiographie à la fiction, Philippe Grimbert fond admirablement l’Histoire à une histoire familiale régie par l’un de ces secrets de famille si dévastateurs. Avide d’un frère, le narrateur s’en invente un le temps de l’enfance, comme s’il avait pressenti la vérité. « Je m’étais créé un frère derrière lequel j’allais m’effacer, un frère qui allait peser sur moi, de tout son poids » « Je m’étais choisi un frère triomphant ». Il invente aussi le roman de ses parents, la rencontre de Maxime et Tania, ces deux athlètes partageant un véritable culte pour le corps. « J’ai longtemps été un petit garçon qui se rêvait une famille idéale. » C’est certes une pratique courante chez les enfants que de bâtir le roman de ses origines, de s’inventer d’autres parents, de combler l’absence par des êtres chimériques, mais Grimbert, psychanalyste de son…

View original post 305 mots de plus

Publicités