La littérature en classe de terminale

L’épreuve de TL se distingue de celle de 1ère :

– par sa durée : 2 heures

– par la nature des sujets

L’approche des œuvres et l’analyse des textes s’appuient sur le réinvestissement de vos connaissances et de vos savoir-faire.

La nouveauté réside dans la méthode de la rédaction des réponses qui s’inspire cependant de la dissertation.

Les champs d’étude :

Littérature et langage de l’image

Les mains libres, Paul Eluard/ Man Ray, 1937

Lire, écrire, publier

Lorenzaccio, Alfred de Musset, 1834

Ces deux objets d’étude orientent notre réflexion et le choix des sujets.

Littérature et langage de l’image : étudier les liens et les échanges qu’entretiennent des formes d’expression artistique différentes (imbrication, agrégation, amplification…).
Ex : Les mains libres = un recueil à 4 mains. Travail collaboratif. L’innovation réside dans le fait que les dessins ont précédé les textes et non l’inverse. On réfléchira aux relations d’illustration, de transposition, d’amplification, de commentaire … aux différents transferts du langage littéraire à un autre langage artistique. Vos connaissances sur les réécritures, par exemple, vous seront donc très utiles.

Lire, écrire, publier : les 3 verbes correspondent à 3 moments qui sont en interaction. Il s’agit de réfléchir à la réception de l’œuvre et à la façon dont cette réception peut influer sur l’écriture. L’intitulé invite aussi à réfléchir sur l’intertextualité.
Ex : Lorenzaccio : la pièce a d’abord été publiée par un auteur qui jugeait sa réalisation scénique impossible (paradoxe donc puisque le théâtre est avant tout conçu pour être joué). Ecrite en 1834, elle fut représentée sur scène tardivement (1896). Par ailleurs, le dramaturge met en œuvre l’Italie renaissante (XVI°) pour évoquer la France de 1830. Problème de l’adaptation d’un texte réputé injouable. Vos connaissances sur l’OE théâtre, texte et représentation seront donc réinvesties.

Pour chacune des œuvres il s’agit aussi de comprendre :

– sa genèse

– son inscription dans une époque

– ses diverses modalités de lecture (lecture oralisée, mise en scène…).

L’épreuve :

Elle vise à vérifier et à valider les acquis de la formation littéraire suivie en Terminale.

Elle se déroule à l’écrit. Durée : 2 heures/ Coefficient : 4. Format : 2 questions portant sur une seule des œuvres au programme.
Le cas échéant, vous pourrez choisir la littérature à l’oral de contrôle (rattrapage/ 2nd groupe d’épreuves). Durée : 20 mn de préparation + 20 mn de passage.
Critères d’évaluation :

Votre aptitude à lire, étudier et interpréter une œuvre littéraire (faire montre de vos compétences littéraires et de votre connaissance de l’œuvre).
Votre maîtrise des savoirs littéraires et culturels
Votre aptitude à dégager une problématique puis à défendre et à argumenter votre lecture et votre réflexion
Votre aptitude à rédiger une réponse organisée et illustrée (exemples précis) dans un français correct (qualité de l’expression)
Il s’agit de proposer une réflexion personnelle et non la récitation d’un cours.

Les questions :

Les deux questions portent sur la même œuvre (il est donc suicidaire de faire des impasses !). Vous pourrez les traiter dans l’ordre de votre choix. Vous ne disposerez pas des textes le jour de l’épreuve, vous devez donc vous les approprier parfaitement au cours de l’année. Chaque réponse tient sur une à deux pages.

Question de type 1 : concerne un aspect ou une partie de l’œuvre (un thème, le rôle d’un personnage, la fonction ou l’intérêt d’un passage, un élément de poétique ou d’écriture…). La question peut être accompagnée de documents annexes. Elle est notée sur 8 points.
EX : Gonzague Saint-Bris écrit à propos de Lorenzaccio dans sa biographie de Musset (Grasset, 2010) :

«Oeuvre noire et désabusée que cette pièce flamboyante et tragique, dans laquelle on a vu la plus « shakespearienne » du répertoire romantique, cet écrin superbe dans lequel s’inscrit l’absurde destin d’un être solitaire livré à ses faiblesses et, malgré tout épris d’absolu. […] Il est évident que la Florence des Médicis est en fait la France de Louis-Philippe, humiliée par la chute de Napoléon et corrompues dans ses mœurs. »

Cette vision d’une « œuvre noire et désabusée » et de « l’absurde destin d’un être solitaire livré à ses faiblesses et, malgré tout épris d’absolu » correspond-elle à votre perception de la pièce et du personnage de Lorenzo de Médicis ?

Question de type 2 : porte sur l’ensemble de l’œuvre, en relation avec l’OE. Elle peut porter sur la cohérence, la composition, le fonctionnement interne de l’œuvre, l’intrigue, le temps et l’espace, la construction des personnages, la signification de l’œuvre en relation avec d’autres arts, ses relations avec ses intertextes, ses conditions d’écriture, de diffusion et de réception. Elle est notée sur 12points.
EX : Lorenzaccio est-elle véritablement une pièce politique, pleine d’allusions aux événements contemporains ?

C’est donc une épreuve de rapidité ! Vous devez identifier rapidement les enjeux de la question, mobiliser des souvenirs précis et rédiger.

L’oral :

Pour les candidats convoqués au second groupe d’épreuves:

Vous serez amenés à répondre à UNE question de type 1 ou 2.
Vous disposerez de 20 mn pour préparer votre réponse.
Après l’exposé de votre réponse, l’examinateur procédera à l’entretien. Il partira de votre exposé et vous invitera à préciser ou à approfondir vos propos, à affiner un commentaire. Il peut aussi tenir compte des lectures complémentaires (liste de bac).
Il vous évaluera aussi sur vos capacités à dialoguer dans l’échange.

Les objectifs du cours :

Vous bénéficiez de 2 h de cours/ semaine

Vous expliquer la méthode de rédaction et développer votre capacité à répondre aux questions, notamment par le biais de travaux effectués à la maison et en classe
Vous aider à appréhender les œuvres et à les comprendre en les contextualisant
Encadrer votre réflexion personnelle, vous apprendre à être sélectif, à dégager des problématiques et à les formuler
Vous inviter à des travaux de recherche, à des lectures complémentaires
Vous permettre de vous cultiver autour des programmes (savoirs culturels)

Vos objectifs personnels / Organisation de votre travail personnel :

Fréquentez le plus souvent possible les deux œuvres. Vous devez vous livrer à une LECTURE ACTIVE : on ne se laisse pas porter par le texte, on l’interroge, on en fait un objet d’étude. Lire = construire du sens, interpréter. Nos interprétations sont nourries par les différents angles d’approche (questions), les objectifs mais aussi par notre personnalité, nos expériences et nos connaissances.
Livrez-vous à 2 types de lecture : lectures cursives de l’œuvre intégrale / lectures plus sélectives de passages précis (proches de la lecture analytique). Cherchez également à établir des ponts entre plusieurs passages. Effectuez des PARCOURS DE LECTURE : ex étude de tel personnage dans l’œuvre/ Représentation des mains.
Lisez également les œuvres à la lumière du contexte socio-historique, politique ou culturel (cette lecture relève de connaissances externes à l’œuvre).
Repérez et travaillez sur les intertextes
Réfléchissez à la vision du monde proposée par l’œuvre.
Constituez-vous un dossier par œuvre dans lequel vous classerez vos cours, vos notes et vos recherches personnelles.
Préparez vous un sommaire que vous compléterez au fil du temps
Préparez des fiches de synthèse sur les différents thèmes, aspects des œuvres.
Documentez vous autour des œuvres et des auteurs : vous pouvez ainsi visionner des mises en scène de Lorenzaccio, découvrir d’autres œuvres de Man Ray …

Publicités