Sab's pleasures

« Le quatrième msorj

Prix Goncourt des Lycéens 2013

Comme son titre peut le laisser supposer, le récit a partie liée avec le théâtre. Mais il s’impose surtout comme une tragédie en 5 actes aussi passionnante qu’impitoyable, écrite dans une langue puissante. Ajoutons que Chalandon exploite avec brio le procédé de la mise en abyme.
Le prologue du récit se confond avec celui d’Anouilh au seuil d’Antigone, pièce mythique qui devient un personnage à part entière dans le roman. C’est alors la thématique de la guerre, des gravats, de la poussière mêlée à la terre qui permet à Sorj Chalandon de glisser des plaines désertiques de Thèbes à celle de Tripoli, au nord du Liban, un jour d’octobre 1983. Le héros tragique , Georges, se remet péniblement d’une explosion. Un char syrien vient d’ouvrir le feu sur le taxi de Marwan dans lequel il se trouvait.
« Mon corps était…

View original post 926 mots de plus

Publicités