Le théâtre : actualisons nos connaissances.

I – Qu’est-ce que le théâtre ?
1 – édifice conçu pour la présentation de certains spectacles (à ciel ouvert dans l’antiquité, scène, gradins en hémicycle comme dans le théâtre d’Epidaure/ bâtiment où se donnent des représentations comportant des installations destinées au spectacle : scène, coulisses, fosse, plateau et d’autres réservées aux spectateurs comme les loges, les balcons …).
2 – par extension : lieu où se déroule un événement : ex : Le lycée a été le théâtre d’un crime odieux
3 – Art dont le but est de produire des représentations devant un public par le biais d’acteurs qui se déplacent sur la scène et qui utilisent à la fois le discours et le langage corporel. = ART DRAMATIQUE
4 – le terme désigne également un genre littéraire
5 – activité, art du comédien
6 – mais le terme peut désigner l’ensemble du personnel et même des spectateurs : ex Tout le théâtre applaudissait.
Le théâtre appartient aux arts vivants.
II – Le théâtre comme genre :
Le théâtre est un genre littéraire particulier dans la mesure où le texte est davantage fait pour être dit et joué que lu. Selon Anne Ubersfeld (Lire le théâtre) on peut parler de double partition : celle du texte et celle de la représentation. C’est ce lien entre le texte et la représentation que l’objet d’étude de la classe de 1ère se propose de mettre en évidence.
Le dramaturge écrit le texte. Ce texte répond à un certain nombre de conventions qui évoluent parfois avec le temps, mais on peut observer des constantes : nom des personnages devant les paroles, le texte est composé de répliques, on peut repérer des didascalies. Ce texte est ensuite travaillé par un metteur en scène qui prend en charge sa réalisation matérielle sur une scène. Ce dernier opère alors des choix par rapport au texte, mettant l’accent sur certains éléments, en occultant d’autres, choisissant d’être fidèle au texte ou non.
Il est important de comprendre que la représentation n’est pas une simple mise en corps et en voix du texte. Elle complète le sens du texte, ajoute des éléments signifiants. Tout fait sens et tout fait signe au théâtre (éclairage, accessoires, costumes, bruits). De même le texte peut comporter des éléments des éléments qui n’apparaitront pas sur scène (effets avec certaines didascalies notamment chez Beckett).
III – Le vocabulaire du théâtre : première partie
Réplique : chaque prise de parole d’un personnage
Didascalies : indications scéniques rédigées par l’auteur et destinées généralement aux metteur en scène, comédiens, décorateur etc. Certaines cependant sont réservées aux lecteurs. Elles sont généralement typographiées en italique.
Distribution : répartition des rôles d’une pièce
Comédie : genre dramatique caractérisé depuis l’Antiquité par son opposition à la tragédie (Aristote). Elle visa à distraire et à faire rire les spectateurs et se distingue par son dénouement heureux. Ses personnages sont de condition modeste. Elle se déroule généralement dans un cadre contemporain du dramaturge qui propose souvent ainsi une imitation des mœurs de son temps. On dénombre plusieurs type de comédies (de caractère, de mœurs, farce…). Elle permet souvent aussi de chercher à corriger des défauts ou les mœurs (castigat ridendo mores).
La tragédie : selon Aristote « la tragédie est la représentation d’une action noble ». Les personnages principaux sont de haute naissance et s’expriment sur un ton élevé. Le dénouement est malheureux. La tragédie cherche à susciter la terreur et la pitié du spectateur. Les héros sont en proie à des conflits violents (souvent des passions). La tragédie est, en effet, une suite d’actions mettant en scène les malheurs des personnages, malheurs contre lesquels les personnages luttent en vain, comme s’ils étaient victimes de leur destin funeste. La pitié et la terreur doivent assurer la catharsis, soit la purgation des passions du spectateur
La tragi-comédie : genre dramatique dont la nature du conflit est tragique, avec de nombreuses péripéties et dont le dénouement est heureux.

Cette troisième partie sera complétée au fil des séances.

Publicités