Reprise sur la méthode et les enjeux du commentaire littéraire:

L’exercice porte sur l’un des textes du corpus, ou sur une partie d’un texte (attention à la consigne!)

Définition et enjeux de l’exercice:

Il s’agit d’expliquer les particularités d’un texte, son originalité, mais aussi d’en expliquer le sens, et notamment sa signification implicite. Vous devez faire apparaitre les particularités, les originalités du texte. Vous devez en proposer une interprétation en analysant les procédés d’écriture mis en œuvre par l’auteur (qu’a voulu exprimer l’auteur et comment s’y prend-il? Avec quels outils langagiers?). Dans votre problématique vous proposez donc votre hypothèse de lecture. Le corps du devoir consiste alors en une démonstration de cette hypothèse. Vous argumentez! Il s’agit de prouver à l’aide du texte la validité de votre hypothèse. Vous devez pour ce faire élaborer un plan et veiller à organiser vos idées dans des paragraphes. Chaque idée doit être liée aux autres.

– pas de paraphrase (je ne raconte pas le texte)

– pas de catalogue de procédés sans interprétation

– pas de glose autour du texte, de considérations générales ou pseudo-philosophiques sans analyse détaillée du texte.

– ne restez pas à la surface du texte. Il s’agit de l’explorer, d’en démonter les mécanismes pour atteindre le cœur du texte.

Première étape au brouillon:

– situer l’œuvre dans son contexte social, historique, biographique et littéraire lorsque vous le pouvez. Attention avec les mouvements littéraires: ne cherchez pas absolument à classer les auteurs dans des cases.

– lire le texte plusieurs fois

– notez vos premières impressions. EX: dans le texte de Baudelaire, je constate une opposition entre les deux enfants, opposition qui se retrouve dans leur cadre de vie et leurs jouets. Vous partirez ensuite de ces impressions pour approfondir l’analyse du texte. EX: il décrit les deux enfants en insistant sur les contrastes, j’ai donc un tableau en diptyque, une peinture sociale. Il s’agit pour l’auteur de souligner les différences de classes sociales. Je retrouve le champ lexical de richesse, mais aussi celui de la misère. Le poète insiste sur la saleté, la souffrance etc… Il recourt donc peut-être au registre pathétique en vue de sensibiliser le lecteur. Je me demande alors sur quels procédés repose ce registre pathétique dans le texte: comparaison animalière, hyperboles, lexique de la souffrance etc…

– vous relisez donc ce texte en partant de votre sensibilité, de votre ressenti mais vous recourez également (c’est fondamental!) aux outils d’analyse étudiés en cours (dans les corrigés de devoirs, les lectures analytiques qu’il vous faut relire et revoir régulièrement). Ceci vous permettra de parvenir à une lecture approfondie. EX: dans le texte de Baudelaire, la première phrase des lignes 13 à 14 repose sur une accumulation de compléments circonstanciels qui rejette la mention de l’enfant en fin de phrase. Cela souligne l’étendue de cette propriété, l’immensité de son cadre de vie et sa richesse, ce que renchérit l’adjectif « vaste ». / A l’inverse je note que « les chardons et les orties, sont des plantes sauvages qui renvoient à un cadre plus naturel mais aussi plus âpre. Ces plantes qui comportent des piquants peuvent symboliser la dureté de la vie de cet enfant démuni…

– vous devez vous efforcer d’associer une interprétation à chaque procédé repéré.

Le plan:

Une fois cette étude achevée, il faut dégager des axes d’étude qui constitueront les différentes parties du devoir. EX: 1- je remarque que Baudelaire joue sur les effets de contrastes pour mieux souligner les différences sociales, ceci en recourant au descriptif. Donc : 1ère partie = un tableau en dyptique. 2 – Mais il semble vouloir nous donne rune leçon avec l’évocation de la fraternité et l’image « des dents d’une égale blancheur ». Donc seconde partie = un poème qui se présente comme un apologue.

Vous pourrez alors formuler une problématique. Rappel: cette dernière doit être littéraire (comporter des termes renvoyant à l’analyse littéraire). EX: Il s’agira de comprendre comment ce poème en prose qui présente la peinture de deux enfants différents se présente finalement comme un apologue. Dans bien des cas vous pouvez vous aider de la question sur le corpus pour envisager votre problématique. Chaque partie comprendra au moins deux sous-parties comme en lecture analytique. La seule différence est que le commentaire doit être entièrement rédigé, vous ne pouvez donc pas recourir à des grands I ou II et à des A et B ni à des titres.

Une fois votre plan élaboré, vous reprenez vos notes et vous triez et classez les informations en fonction de leur centre d’intérêt. Chaque sous-partie développe un grand argument qui vient justifier votre lecture. Le lecteur doit percevoir une progression dans votre devoir: classez donc vos remarques de la plus évidente à la plus complexe; partez de l’explicite pour tendre vers l’implicite. Chaque argument doit être justifié à son tour par des citations du texte mais aussi et surtout par des analyses du texte, des commentaires sur les procédés d’écriture signifiants (les procédés cherchent en effet à produire du sens).

La rédaction:

Votre devoir s’ouvre sur une introduction: je vous renvoie au cours intitulé « Focus sur l’introduction ». Il s’achève bien sûr sur une conclusion qui dresse un bilan rapide de votre lecture et qui apporte une réponse définitive à la problématique: Ex: ce poème en prose peut être considéré comme un apologue puisque Baudelaire, à la manière de La Fontaine nous propose dans un diptyque, la peinture de deux protagonistes parfaitement antithétiques afin de nous amener à comprendre qu’au-delà de ces différences sociales criantes, ces deux enfants n’en demeurent pas moins des êtres innocents aspirant au jeu. Il invite le lecteur à une leçon implicite, une leçon d’humanité. En toute fin de devoir vous pouvez proposer une ouverture sur un autre texte (notamment du corpus).

Rédiger un paragraphe: voir feuille de méthode annexe

Vous devez vous efforcer de lier vos différentes parties entre elles. Même remarque d’ailleurs pour vos différentes remarques à l’intérieur de chaque partie. Entre chacune des parties il faut également rédiger des phrases de transition.

La relecture:

Cette étape est importante dans la mesure où l’on évalue également votre orthographe et la qualité de votre expression. Il conviendra d’ailleurs de procéder à plusieurs relectures. Relisez votre travail au fur et à mesure pour vérifier la cohérence de vos propos, leur clarté.

Publicités