Sab's pleasures

CONSTANTIN_David_2014_Lonbraz-Kann_00_sortie-25fev

En matière de cinéma l’Ile Maurice bénéficie d’infrastructures modernes et globalement confortables. On peut s’abreuver à loisir de tous les blockbusters hollywoodiens et bollywoodiens qui occupent parfois l’affiche des semaines durant. On pourrait presque imaginer que le cinéma européen est balbutiant et que le film mauricien reste à inventer. Le pays compte pourtant quelques cinéastes: Barlen Pyamootoo a adapté son roman « Bénarès », Harrikrishna et Sharvan Anenden ont réalisé « Les enfants de Troumaron » d’après « Eve de ses décombres » d’Ananda Devi, David Constantin a tourné « Lonbraz Kann » l’an dernier et les films de Bhimsen Conhyedoss et de Sébastien Sauvage représentent cette année Maurice au festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand. On ne peut donc que déplorer l’absence d’une véritable distribution de ces œuvres sur le territoire. A titre d’exemple, le long-métrage de David Constantin ne sera resté à l’affiche qu’une grosse semaine. Vous n’avez que jusqu’à demain pour vous régaler…

Quid de…

View original post 235 mots de plus

Publicités