Sab's pleasures

« Les Faux-monnayeurs » de Gide

Roman? Antiroman? Roman du roman? Roman somme? Roman touffu? Les publications autour de l’oeuvre, au programme de l’agrégation, rivalisent de qualificatifs. Gide lui-même convoque le genre du roman d’aventures, ce qui n’est pas sans plonger le lecteur dans une grande perplexité.

Le mieux est sans doute de se plonger dans la lecture sans souci de classification et de se laisser porter par la qualité de l’écriture et le plaisir procuré par des personnages tout aussi divers que les situations.  C’est un univers souvent clos haut en couleurs!

Rendre compte des thématiques abordées et d’une éventuelle intrigue relève de la gageure tant Gide nous embarque sur plusieurs pistes à la fois, pistes qui n’ aboutissent que rarement .

Le roman met en oeuvre un conflit générationnel: d’un côté les ados, de l’autres leurs pères, et quelquefois leurs mères, souvent fautives. Au tournant du XX° il s’agit finalement…

View original post 316 mots de plus

Publicités