Sab's pleasures

« Eugénie Grandet », Balzac, 1834

eugenie-grandet-couv.jpgAvec ce roman Balzac nous conduit au coeur de Saumur – cité provinciale marquée par le sceau de la bourgeoisie du vin et de ses mesquineries – et, surtout, au coeur de l’avarice la plus sombre. Molière peut aller se rhabiller avec son Harpagon qui fait figure d’apprenti-rapia !!!!

Dans une longue description, nullement ennuyeuse et digne d’un méga-travelling cinématographique, il transpose pas à pas le lecteur dans cette ville en clair-obscur, jusqu’au seuil de la demeure de Félix Grandet.

« Ces principes de mélancolie existent dans la physionomie d’un logis situé à Saumur, au bout de la rue monteuse qui mène au château, par le haut de la ville. »

Saumur est une ville ancienne, « L’Histoire de France est là tout entière », et sa dimension, ô combien pittoresque n’échappe pas à la sagacité de la plume balzacienne. Chaque ruelle, chaque fronton, chaque pierre est l’occasion d’un…

View original post 1 158 mots de plus

Publicités